Bibliographie sur la lisibilité en psychologie et en linguistique

À jour en date du 4 novembre 2018

Pour tout ajout ou suggestion de texte, n’hésitez pas à écrire à amelie.quoibion.1@ulaval.ca

 

1. La lisibilité en psychologie

2. La lisibilité en linguistique

 

1. La lisibilité en psychologie

BEAUDET, Céline, « Le rédacteur et la fabrication du sens d’un texte persuasif », (2003) 22-2 Communication 44-62

DENHIÈRE, Guy, Lecture, compréhension de texte et science cognitive, Paris, Presses universitaires de France, 1992, 317 p.

DERY, Mario et Serge VIDAL, « La lisibilité des manuels », (1994) 32-3 Traces 12-18

FUNKHOUSER, G. Ray, Nathan MACCABY et François RICHAUDEAU, « Information scientifique et lisibilité », (1972) 15 Communication & Langages 5-14

KINSTSH, Walter et Teun A. VAN DIJK, « Toward a Model of Text Comprehension and Production », (1978) 85-5 Psychological Review 363-394

LABASSE, Bertrand, « La lisibilité rédactionnelle : fondements et perspectives », (1999) 121 Communication et langages 86-103

LANDSHEERE, Gilbert « Pour une application des tests de lisibilité de Flesch a la langue française » (1963) 26 Le Travail Humain: A Bilingual and Multi-Disciplinary Journal in Human Factors 141-154

LIE, Siv B. « The politics of “understanding”: Secrecy, language, and Manouche song » (2017) 40-1 Ethnic and Racial Studies 96-113

MANDEL, Ladislas, « L’écriture typographique : expression d’une identité culturelle », (1986) 68 Communication et langages 86-94

MORIN, Olivier, Spontaneous emergence of legibility in writing systems : The case of orientation anisotropy, Cognitive Science, Advance online publication, 2017

PEPONIS, John, (2016). « The space syntax of intelligible communities », In R. H. Hunter, L. A. Anderson, & B. L. Belza (Eds.), Community wayfinding: Pathways to understanding (pp. 35-60). Cham, Switzerland: Springer International Publishing

RACLE, Gabriel, « La lisibilité [des textes] : quelques aperçus neuropsychologiques », (1998) 76 Communication et langages 20-41

RICHAUDEAU, François, La lisibilité, Paris, Centre d’Étude et de Promotion de la Lecture, 1976, 301 p.

ROCA, Javier, Beatriz INSA et Pilar TEJERO, « Legibility of text and pictograms in variable message signs Can single-word messages outperform pictograms? » (2018) 60-3 Human Factors 384-396

TEYMUROVA, Mirvari, « What Makes Texts Difficult to Understand? Vocabulary? », (2017) 27 Dialog on Language Instruction 80

2. La lisibilité en linguistique

ALBINO, Gabriel, « Improving Readability in an Explicit Genre-based Approach: The Case of an EFL Workplace Context » (2017) 48 Regional Language Centre. RELC Journal 311-326

ASSOCIATION DU BARREAU CANADIEN, Mort au charabia! : rapport du Comité mixte sur la lisibilité juridique, Ottawa, l’Association du Barreau canadien, 1990

BATEN, Lut, Text comprehension : the parameters of difficulty in narrative and expository prose texts : a redefinition of readability, Urbana-Champaign, University of Illinois at Urbana-Champaign, 1988

BEAUDET, Céline, « Clarté, lisibilité, intelligibilité des textes : un état de la question et une proposition pédagogique », (2001) 1 Recherches en rédaction professionnelle 1

BEAUDET, Céline « Lisibilité textuelle et configuration des énumérations dans un texte procédural », (2002) 5 Revue canadienne de linguistique appliquée 7-21

BOURBEAU, Nicole, C’est pas lisable! (sic) La lisibilité des textes didactiques, guide pratique, Sherbrooke, Collège de Sherbrooke, 1988, 161 p.

BOURQUE, Ghislain, « La matérialisation du lisible : [les rapports entre la lisibilité et la lecture] », (1986) 14 Protée 89-108

BOYER, Jean-Yves, « La lisibilité », (1992) 99 Revue française de pédagogie 5-14

CENTRE CANADIEN D’INFORMATION JURIDIQUE, Catalogue du Centre de ressources sur la langage clair et simple/ Plain language Resource Centre catalogue, Ottawa, Departmental Library, Multiculturalism and Citizenship Canada, 1992, 69 p.

CHALL, Jeanne S., « Varying Approaches to Readability Measurement », (1996) 25-1 Revue québécoise de linguistique 23–40

CHAROLLES, Michel, « Introduction aux problèmes de la cohérence des textes (Approche théorique et étude des pratiques pédagogiques) », (1978) 38 Langue française 7-41

CINGAL, Guillaume, « Autobiographie d’une lecture irréductible », p. 97-109, dans: Liliane LOUVEL et Catherine RANNOUX (dir.), L’Illisible, Rennes, Presses universitaires de Rennes, 2006

COLLET, Tanja, « Obstacles lexico-sémantiques à la lecture réussie d’un texte de spécialité », (2014) 27 Traduction, terminologie, rédaction 123–148

CONQUET, André et François RICHAUDEAU, « Cinq méthodes de mesure de la lisibilité », (1973) 17 Communication & Langages 5-16

DAVIDSON, Alice et Georgia M. GREEN, Linguistic complexity and text comprehension: readability issues reconsidered, Hillsdale, L. Erlbaum Associates, 1988, 291 p.

DAWKINS, John, Syntax and readability, Newark, International Reading Association, 1975, 47 p.

DANIELSON, Wayne A. et Dominic L. LASORSA, « Littérature moderne : des phrases plus courtes ? »,  (1991) 87 Communication et langages 5-11

ESLAMI, Hedayat, « The Effect of Syntactic Simplicity and Complexity on the Readability of the Text », (2014) 5 Journal of Language Teaching and Research 1185-1191

FERNBACH, Nicole, Bibliographie sur la lisibilité et l’emploi de la langue courante, Toronto, Canadian Legal Information Centre/Centre canadien d’information juridique, 1990

FERNBACH, Nicole, La lisibilité dans la rédaction juridique au Québec, Ottawa, Centre canadien d’information juridique/ Centre de promotion de la lisibilité, 1990, 128 p.

FLESCH, Rudolf Franz, How to Test Readability, New York, Harper & brothers, 1951, 56 p.

FORTIER, Gilles, « Le test de closure : Un outil pédagogique », (1982) 46 Québec français 78–82

FOUCAMBERT, Jean, « Une lecture de la lisibilité », (1983) 3 Les actes de lecture 1-4

FRANÇOIS, Thomas et Delphine BERNHARD, « When text readability meets automatic text simplification », (2014) 165 ITL – International Journal of Applied Linguistics 89-96

GAGNON, Sylvie, « Explication, compréhension et causalité dans le discours des sciences et des techniques et dans la vulgarisation scientifique », (1996) 25-1 Revue québécoise de linguistique 163-183

GIASSON, Jocelyne, La compréhension en lecture, 3eéd., Bruxelles, De Boeck, 2007, 255 p.

GIASSON, Jocelyne, La lecture : apprentissage et difficultés, Montréal, Gaëtan Morin Éditeur, 2011, 416 p.

HENRY, Georges, Comment mesurer la lisibilité, Paris, Fernand Nathan, 1975, 176 p.

HENRY, Georges, « Lisibilité et compréhension », (1980) 45 Communication & Langages 7-16

KLARE, Georges Roger, The Measurement of Readability, Ames, Iowa State University Press, 1963, 328 p.

KOCOUREK, Rotislav, « Terminologie et efficacité de la communication : critères linguistiques » (1985) 30-2 Meta 119–128

LAFRAMBOISE, Yvon « La lisibilité : Qu’est-ce que la lisibilité? Quels éléments rendent un texte lisible et un autre pas? », (1978) 32 Québec français 27–29

LABASSE, Bertrand, « La lisibilité rédactionnelle : fondements et perspectives », (1999) 121 Communication & Langages 86-103

LECERCLE, Jean-Jacques, « Le gradient de Mac Caffery, ou : L’illisible enfin vu », p. 11-27 , dans: Liliane LOUVEL et Catherine RANNOUX (dir.), L’Illisible, Rennes, Presses Universitaires de Rennes, 2006

LEMAIRE, Robert, « La lisibilité linguistique, critère important dans l’analyse qualitative de la documentation scolaire et professionnelle », (1983) 19-1 Orientation professionnelle 57-80

LOUVEL, Liliane et Catherine RANNOUX, L’illisible, Rennes, Presses universitaires de Rennes, 2006, 292 p.

MAGNÉ, Bernard, « Métatextuel et lisibilité », (1986) 14 Protée 77-88

MESNAGER, Jean, « Lisibilité des textes pour enfants : un nouvel outil? », (1989) 79 Communication et langages 18-38

MESNAGER, Jean, « Mots fréquents ou mots usuels », (1990) 84 Communication et langages 33-46

MINISTÈRE DE L’ÉDUCATION NATIONALE, DE L’ENSEIGNEMENT SUPÉRIEUR, DE LA RECHERCHE ET DE L’INSERTION PROFESSIONNELLE, Regards sur la lecture et ses apprentissages, Paris, Ministère de l’éducation nationale, de l’enseignement supérieur et de la recherche, 1996, 215 p.

MORIN, Claude, P. SALIO et F. KRETZ, « Nouvelle étude de lisibilité typographique », (1982) 54 Communication et langages 60-76

PELCHAT, Roland, « La redondance de la langue écrite et ses incidences sur la lecture », (1983) 52 Québec français 78–81

PIRES, Carla, Afonso CAVACO et Marina VIGARIO, « Towards the Definition of Linguistic Metrics for Evaluating Text Readability », (2017) 24-4 Journal of Quantitative Linguistics 319-349

PRÉFONTAINE, Clémence et Jacques LECAVALIER, « Analyse de l’intelligibilité de textes prescriptifs » (1996) 25-1 Revue québécoise de linguistique 99–143

PRÉFONTAINE, Clémence et Jacques LECAVALIER, « La mesure de l’intelligibilité des textes non littéraires », (1992) 14-1 Revue de l’ACLA 95-109

PRÉMONT, Amélie, De la prise en compte de la prosodie du français québécois : effets sur l’intelligibilité et la qualité d’un système de synthèse de la parole, mémoire de maîtrise, Montréal, Faculté de linguistique, Université du Québec à Montréal, 2015

RÉACH-NGÔ, Anne, « L’écriture éditoriale à l’épreuve de l’illisible », p. 221-235, dans: Liliane LOUVEL et Catherine RANNOUX (dir.), L’Illisible, Rennes, Presses universitaires de Rennes, 2006

REINWEIN, Joachim, « Le temps est-il un indicateur fiable de la difficulté de lecture du texte / de son traitement cognitif par le lecteur? », (1996) 25-1 Revue québécoise de linguistique 145-162

REINWEIN, Joachim, « Le test de closure : un outil pour mesurer l’effet de l’illustration sur la compréhension de textes » (1987) 16-2 Revue québécoise de linguistique 29–82

REVAZ, Françoise et Jean-Paul BRONCKART, « Mesurer la lisibilité – Une approche typologique », (1988) 85 Revue française de pédagogie 37-46

RICHAUDEAU, François, Écrire avec efficacité, Paris, Albin Michel, 1992, 199 p.

RICHAUDEAU, François, « Faut-il brûler les formules de lisibilité ? », (1976) 30 Communication & Langages 6-19

RICHAUDEAU, François, « Le texte le plus efficace que je connaisse », (1978) 37 Communication et langages 6-24

RICHAUDEAU, François, Recherches actuelles sur la lisibilité, Paris, Retz, 1984, 159 p.

RIVAIS, Yak, « L’écriture verticale », (1984) 59 Communication et langages 21-36

SORIN, Noëlle, « De la lisibilité linguistique à une lisibilité sémiotique », (1996) 25-1 Revue québécoise de linguistique 61–97

TIMBAL-DUCLAUX, Louis, La communication écrite, scientifique et technique : qualité et lisibilité : séminaire, Paris, ESF – Entreprises moderne d’édition, 1990, 145 p.

TIMBAL-DUCLAUX, Louis, « La ponctuation, outil de lisibilité », (1986) 69 Communication et langages 26-38

TIMBAL-DUCLAUX, Louis, « La transparence du texte : pour mesurer sa lisibilité », (1984) 59 Communication et langages 8-20

TIMBAL-DUCLAUX, Louis, « Textes « inlisable » et lisible », (1985) 66 Communication et langages 13-31

TODIRASCU, Amalia, Thomas FRANÇOIS, Delphine BERNHARD et al., « Chaînes de référence et lisibilité des textes : Le projet ALLuSIF », (2017) 195 Langue Française 35

TRUDEAU, Sonya, Les recommandations liées à la rédaction en langue claire et simple : entre lisibilité et intelligibilité, Québec, Université Laval, 2003

TYVAERT, Jean-Emmanuel, « L’accès à la lisibilité », p. 229-239, dans: L’Illisible, Reims, Klincksieck, 1999

VISY, Anna,Plain language resource materials, Toronto, Canadian Law Information Council, 1988, 69 p.

ZAKALUK, Beverley L. et S. Jay Samuels, « Issues Related to Text Comprehensibility : The Future of Readability », (1996) 25-1 Revue québécoise de linguistique 41–59

ZAKALUK, Beverley L., Readability : Its Past, Present, and Future, Newark, International Reading Association, 1988, 144 p.

Ce contenu a été mis à jour le 4 novembre 2018 à 16 h 28 min.